Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

PrimTux - Wiki

Bienvenue sur le wiki de PrimTux

Présentation du système

Les différentes versions de PrimTux

Tester, installer et utiliser PrimTux2 (version actuelle)

Aller plus loin

Déployer PrimTux

Meuble informatique: conception de la PrimTux-Mobile

Licences

Ils en parlent...

Logos ardoise

PrimTux - Wiki

Guide de démarrage rapide

Aides-mémoire



Archives

Tester, installer et utiliser PrimTux-Eiffel (deuxième version de PrimTux)

Installer et utiliser PrimTux-Liberté (première version de PrimTux)

Ajouter une page:

Vous n'avez pas les droits pour ajouter une page
utilisation-reseau:partage-dossier

Partager un répertoire de travail sur un réseau

Si vous avez installé PrimTux sur un PC au sein d'un réseau, vous souhaiterez peut-être pouvoir centraliser les fichiers enregistrés par les élèves sur un seul PC ou un NAS auquel il sera possible d'accéder depuis n'importe quel poste. C'est ce que nous allons apprendre à faire dans ce tutoriel.

Lexique:

Serveur: on appelle serveur la machine sur laquelle se trouve les fichiers auxquels on désire accéder.

Client: on appelle client toute machine à partir de laquelle on souhaite accéder aux fichiers se trouvant sur le serveur.

1- Mise en place du répertoire partagé

1-1 Serveur sous Linux

Méthode graphique

  • Démarrer Samba en session administrateur (le mot de passe administrateur sera demandé):

{{ :primtux2:samba-1.png |}}

  • Cliquer sur “Ajouter un partage”:

  • Choisir le répertoire (ici /home/administrateur/Public) et valider:

  • Cocher visible et inscriptible pour autoriser l'écriture, le décocher pour ne pas l'autoriser:

  • Onglet “Accès”, cocher “Autoriser l'accès à tous les utilisateurs”, puis validez:

  • Le répertoire partagé est visible dans la liste:

  • Redémarrez la session.

En ligne de commande

Le serveur devra avoir une IP locale fixe, de la forme 192.168.x.x Il faudra vous reporter à la documentation de votre routeur pour savoir comment attribuer une IP locale fixe à un appareil du réseau.

Le principe en est généralement toujours le même:

A- Il faut repérer l'adresse MAC du serveur. L'adresse MAC est une adresse unique d'authentification matérielle d'un appareil informatique. On peut la trouver en lançant la commande

arp -a

aussi bien sous Linux que sous Windows. L'adresse MAC correspond à l'adresse physique, qui est une suite de doubles caractères hexadécimaux (chiffres et lettres de a à e), séparés par des tirets ou des double points.

Exemple: b8-37-ea-88-08-d9 ou b8:37:ea:88:08:d9

Notez cette adresse.

B- Dans les options de configuration du routeur, vous devrez chercher la partie “Baux DHCP permanents” qui permet d'attribuer une IP locale fixe à un appareil en fonction de son adresse MAC. Il suffit d'entrer l'adresse MAC du PC ou du NAS auquel vous voulez attribuer une adresse IP dans le champ prévu à cet effet, et d'indiquer l'adresse IP locale désirée (qui doit se trouver dans l'intervalle des adresses permises par votre routeur).

Sous Linux nous aurons besoin du paquet Samba qui permet le partage sur un réseau disposant de machines tournant sous Linux et Windows. Pour savoir si ce paquet est installé, dans un terminal saisissez la commande suivante pour une distribution dérivée de Debian ou Ubuntu:

dpkg *-l | grep "samba"

Vous devriez voir apparaître plusieurs noms de paquets tels que samba-common, samba-common-bin, samba-libs…

Si ce n'est pas le cas, installez samba par la commande

sudo apt-get install samba

Samba doit avoir créé un fichier /etc/samba/smb.conf que nous allons devoir éditer. Par sécurité nous commencerons par en faire une copie. Dans un terminal saisissons:

sudo cp /etc/samba/smb.conf /etc/samba/smb.conf.old

Puis nous ouvrons ce fichier pour l'éditer. Cela nécessite des droits administrateur.

Nous allons insérer une nouvelle section dans ce fichier pour définir le répertoire que nous allons partager sur le réseau. Cette section comportera les éléments suivants:

[nom-partage]
path = /chemin/dossier-partage
writeable = yes
public = yes

Le paramétrage ci-dessus suppose que le dossier à partager est public et que tout le monde peut en modifier le contenu. Pour d'autres options il vous faudra vous reporte à un tutoriel détaillé sur la configuration d'un partage avec samba.

Voyons plus en détail les différentes lignes et ce que vous aurez à personnaliser:

[nom-partage]

C'est le nom du partage tel qu'il apparaîtra sur le réseau. Mettez-y ce que vous voulez en évitant les espaces et les caractère accentués et les caractère spéciaux.

path = /chemin/dossier-partage

C'est le chemin d'accès au répertoire que vous voulez partager.

Enregistrons maintenant ce fichier et relançons le service samba pour que ces modifications soient prise en compte:

sudo /etc/init.d/samba restart

Il faudra bien entendu nous être assuré que le dossier dont nous avons autorisé le partage donne toutes les permissions de lecture et écriture. Pour cela nous pouvons faire un:

sudo chmod -R 777 /chemin/dossier-partage

où /chemin/dossier-partage est à personnaliser selon votre configuration locale.

Ce dossier devrait maintenant être accessible à partir des autres PC du réseau.

1-2 Serveur sous Windows

La démonstration est faite ici pour un PC sous Windows 10.

Ouvrez le gestionnaire de fichier, et faites un clic droit sur le dossier que vous souhaitez partager. Dans l'exemple ci-dessous nous souhaitons partager le dossier “ECOLE” qui se trouve sur le disque dur D. Cela ouvre un menu:

Dans ce menu, nous cliquons avec le bouton gauche sur “Partager avec…”, ce qui ouvre un nouveau menu:

Dans ce nouveau menu, nous cliquons sur “Des personnes spécifiques…”:

Nous obtenons une boîte de dialogue telle que celle-ci:

Dans le champ de saisie nous tapons “Tout le monde”, puis nous cliquons sur [Ajouter]:

Une ligne “Tout le monde” s'ajoute dans le cadre en dessous. Par défaut le partage ne se fait qu'en lecture seule. Nous cliquons sur cette ligne, puis sur le petit triangle à droite de “Lecture”. Cela fait apparaître de nouvelle options. Nous cliquons sur Lecture/écriture:

La ligne “Tout le monde” est maintenant paramétrée pour autoriser la lecture et l'écriture:

Nous validons en cliquant sur le bouton [Partager]. Windows ouvre alors une fenêtre d'information du déroulement des opérations. Cela peut prendre du temps selon le nombre de fichiers contenu dans ce répertoire:

A la fin des opérations, nous obtenons la fenêtre suivante:

Il faudra enfin nous assurer que Windows est bien paramétré pour autoriser le partage sans mot de passe. Pour cela nous nous rendons dans les paramètres réseau Windows.

Nous ouvrons le menu système et nous cliquons sur la roue dentée:

Dans la fenêtre qui s'affiche nous cliquons sur “Réseau et Internet”:

Dans la fenêtre suivante nous cliquons sur “Options de partage”:

Nous faisons défiler si nécessaire ce qui s'affiche pour voir la ligne “Tous les réseaux” et nous cliquons sur la flèche à droite pour faire apparaître les options disponibles. Nous devons notamment nous assurer que les options sont bien définies comme sur l'image ci-dessous (pour le chiffrage, cela n'a pas d'importance):

et nous cliquons sur [Enregistrer les paramètres].

Notre serveur est maintenant prêt.


2- Paramétrage des clients PrimTux

Notre but est de faire en sorte que le dossier qui est partagé sur le réseau soit automatiquement monté au démarrage de PrimTux de façon à pouvoir l'utiliser comme n'importe quel dossier local.

Nous vous proposons deux méthodes. La première fait davantage appel à la ligne de commande, mais est plus pratique si on veut la mettre en œuvre sur un grand nombre de PC. Elle conviendra davantage à un administrateur réseau. La seconde utilisera essentiellement l'interface graphique, et conviendra si l'on n'a qu'un ou deux PC à paramétrer ou si l'on préfère éviter la ligne de commande.


1ère méthode

Nous allons créer un répertoire dans un dossier de Primtux pour y monter le répertoire partagé du serveur. Pour cela nous saisissons la commande suivante dans un terminal:

sudo mkdir /media/chemin/mon-répertoire
Dans un terminal sous PrimTux il faut appuyer, en plus des touches [C] et [V], sur la touche [shift] pour copier ou coller en utilisant le clavier.

/chemin/mon-répertoire est à modifier selon votre configuration locale. Ça peut être n'importe quel chemin et nom de votre choix. C'est celui qui sera utilisé par les divers logiciels avec lesquels vous voudrez enregistrer les fichiers pour qu'ils se retrouvent sur le PC serveur. Il convient donc de choisir un nom qui sera explicite pour vous et les élèves.

Nous insérons une ligne de commande dans le fichier /etc/fstab afin de monter automatiquement le répertoire partagé sur le réseau dans le dossier que nous avons créé. Nous devons ouvrir ce fichier dans un éditeur de texte avec des droits d'administration:

sudo nano /etc/fstab

Plaçons-nous en fin de fichier en déplaçant le curseur à l'aide des touches flèches du clavier (haut, bas, gauche, droite) car la souris ne fonctionne pas dans nano.

Nous allons d'abord préparer notre ligne de commande personnalisée dans un éditeur de texte de façon à l'insérer ensuite dans nano. Faites un copié-collé des instructions de la ligne suivante, par exemple dans l'éditeur de texte leafpad:

//192.168.x.x/répertoire-partagé /media/chemin/mon-répertoire cifs guest,soft,file_mode=0666,dir_mode=0777,user,iocharset=utf8  0 0

Nous allons maintenant personnaliser cette ligne de commande en fonction de votre situation:

  • x.x représentent les derniers chiffres de l'adresse IP de votre serveur dans votre réseau local, et que vous avez configurée dans les baux DHCP permanents de votre routeur. Le début est forcément 192.168.
  • /répertoire-partagé est le nom du répertoire partagé de votre serveur. Ce peut être un chemin, par exemple /dossier-principal/sous-dossier-partagé.
  • /chemin/mon-répertoire est le chemin vers le répertoire que vous avez créé précédemment pour y monter le dossier partagé.
Si vous voulez utilisez des espaces dans les noms de partages, il faudra remplacer les espaces par des \040 (exemple: vous devrez écrire “/mon\040répertoire” et non “/mon répertoire”).
Si votre répertoire partagé est sur un poste sous Windows, il ne faut pas indiquer le chemin absolu du répertoire tel qu'il apparaît dans l'explorateur de fichiers de Windows. Vous devez saisir le nom du répertoire tel qu'indiqué par Windows lorsque le partage du dossier a été paramétré. Il correspond en général au nom du répertoire. De plus il faut bien mettre des / et non pas des \ comme sous Windows.

Le répertoire partagé du réseau peut maintenant être utilisé comme n'importe quel répertoire local.

Si vous avez de nombreux postes clients sous PrimTux, vous avez deux solutions pour les paramétrer plus rapidement:

  • si vous êtes certain qu'il n'y a pas eu de personnalisation du fichier /etc/fstab sur les autres PC sous PrimTux, il vous suffit de faire une copie du fstab que vous venez de modifier sur une clé USB par exemple, et de remplacer ceux des autres postes par celui-ci;
  • si des PC sous PrimTux ont eu leur fstab personnalisé, contentez vous d'ajouter la ligne
//192.168.x.x/répertoire-partagé /media/chemin/mon-répertoire cifs guest,soft,file_mode=0666,dir_mode=0777,user,iocharset=utf8  0 0

telle que vous l'avez modifiée, à la fin du fichier fstab des autres postes. En créant, sur une clé USB, un fichier texte contenant cette ligne vous pourrez procéder par de simples copier-coller.


2ème méthode

1 - Ouvrir l'explorateur réseau (gigolo):

2 - Sélectionner l'onglet “Réseau” dans le panneau de gauche, attendre que les dossiers partagés sur le réseau s'affichent, sélectionner le dossier dans lequel on souhaite enregistrer ses documents, puis se connecter en choisissant dans “Type de service”: “Partage Windows”:

3 - Cliquer droit sur le partage monté et cliquer sur “Créer un signet”, cocher “Connexion automatique” dans la fenêtre qui s'ouvre:

4 - On modifie les préférences de gigolo pour qu'il démarre minimisé:

5 - Il faut notifier à PrimTux de démarrer gigolo avec la session: dans le répertoire /home/prof (ou maxi si maxi est concerné), cliquer sur Ctrl + h pour afficher les dossiers cachés et ouvrir le répertoire .fluxbox:

6 - Ouvrir le fichier startup et ajouter

exec gigolo &

à la ligne 35:

Enregistrer, fermer et recliquer sur Ctrl + h pour cacher les fichiers.

7 - Ouvrir le gestionnaire de fichiers avancé SpaceFM (second gestionnaire de fichiers du menu “Système”

et se rendre dans /run/user/1000/gvfs:

Le répertoire contenant le nom du partage monté y apparaît.

8 - Cliquez droit sur ce répertoire et choisissez “Nouveau ⇒ lien”:

9 - Dans “Nom de fichier”, entrez “Partage” ou tout autre nom vous convenant, dans “Chemin”, entrez l'endroit où sera créé le lien (/home/prof/Partage dans notre exemple, mais ça peut être /home/maxi/Partage), puis cliquez sur “Créer”:

10 - Le répertoire “Partage” apparaît dans votre dossier home et pourra alors être sélectionné pour l'enregistrement de documents de LibreOffice. Ce répertoire sera accessible à chaque redémarrage grâce au montage et au démarrage automatique de gigolo:

utilisation-reseau/partage-dossier.txt · Dernière modification: 2016/12/01 16:14 par philippedpt35