Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

PrimTux - Wiki

Bienvenue sur le wiki de PrimTux

Présentation du système

Les différentes versions de PrimTux

Tester, installer et utiliser PrimTux2/3

Aller plus loin

Déployer PrimTux

Meuble informatique: conception de la PrimTux-Mobile

Licences

Ils en parlent...

Logos ardoise

PrimTux - Wiki

Guide de démarrage rapide

Aides-mémoire



Archives

Tester, installer et utiliser PrimTux-Eiffel (deuxième version de PrimTux)

Installer et utiliser PrimTux-Liberté (première version de PrimTux)

Ajouter une page:

Vous n'avez pas les droits pour ajouter une page
partitionner

Partitionnement

Tutoriel de Sebsauvage

Avant installation du système, partitionnement du disque:

Note importante à propos de BIOS/MBR et UEFI/GPT

Note importante à propos de BIOS/MBR et UEFI/GPT

:!: Attention : La plupart des machines n'utilisent plus le système du MBR pour booter : Au lieu que ce soit le BIOS qui recherche le MBR pour booter dessus, c'est l'UEFI qui recherche une partition EFI (en FAT32) contenant les logiciels amorce des différents OS. Donc:

  • Il ne faut jamais supprimer les partitions EFI (ce sont de petites partitions FAT32 de 50 Mo à 300 Mo ayant le flag boot), sous peine de vous retrouver avec un ordinateur qui ne démarre plus (d'autant que certaines machines récente ne semblent plus du tout capables de booter en mode MBR).
  • Si SecureBoot est activé, la machine n'acceptera de booter que sur des logiciels amorce signés. Pour la plupart des distributions Linux, il faut désactiver SecureBoot.
  • L'option FastBoot peut poser problème, surtout si vous êtes en dual-boot où elle peut provoquer des corruptions de données dans les partitions NTFS. Désactivez-la.
  • Si vous voulez partitionner à la main:
    • gparted supporte sans problème GPT(UEFI), mais ce n'est pas le cas de tous les outils Linux. Faites attention !
    • Pensez à garder une partition EFI. Vous pouvez également la créer vous-même avant de lancer l'installation de Mint: Ce doit être une partition primaire en FAT32, portant le nom EFI et ayant le flag boot. Pour la taille, prévoyez 200 Mo, c'est largement suffisant.
    • (Vu sur un portable HP) Il arrive que gparted ne propose pas tous les disques dans son menu. Dans ce cas, lancez sudo fdisk -l (ou sudo parted -l) pour voir les /dev contenant vos disques, puis lancez gparted sur le disque en question: gparted /dev/nvme0n1
    • Pour voir tous vos disques, vous pouvez utiliser la commande lsblk.
  • Si vous voulez laisser faire l'installeur de Mint:
    • Si vous choisissez l'option Effacer tout le disque, l'installeur vous proposera automatiquement de re-créer une partition EFI viable. Vous pouvez donc choisir cette option sans risque si vous ne voulez pas partitionner à la main.


Mon choix de partitionnement:

Type de partition Nom Taille Utilisation Notes
FAT32 primaire EFI 230 Mo Démarrage Ne pas toucher. Cette partition doit avoir le flag boot.
ext4 primaire SYSTEM 30 Go Système (Monté sur /) Après un an d'utilisation et des tonnes de logiciels installés, ma partition système n'est utilisée qu'à 11,7 Go.
ext4 primaire HOME le reste Données (Monté sur /home)
linux-swap 6 Go Swap La machine a 4 Go de RAM. J'ai mis 1,5 x 4 Go pour cette partition swap. Ceci dit, j'ai désactivé le swap (voir ci-dessous)

Le fait d'avoir mon /home séparé me permet de faire une réinstallation complète du système (ou même de changer de distribution) avec le moins de douleur possible (je garde ainsi tous mes fichiers perso et réglages d'applications).

Mémo sauvegarde/image/ghost des partitions

Mémo sauvegarde/image/ghost des partitions

Il peut être utile de garder une copie des partitions existantes (y compris Windows pré-installé et partitions de récup) avant de tout zapper pour mettre Linux.

  • Sauvegarde du MBR :
    • Logiciel amorce + table de partitions:
      • Sauvegarde:
        sudo dd if=/dev/sda of=windows.mbr bs=512 count=1
      • Restauration:
        sudo dd if=windows.mbr of=/dev/sda
    • Logiciel amorce seul (sans table de partition):
      • Sauvegarde:
        sudo dd if=/dev/sda of=amorce.bin bs=446 count=1
      • Restauration:
        sudo dd if=amorce.bin of=/dev/sda
    • Table de partition seule (sans logiciel amorce):
      • Sauvegarde:
        sudo sfdisk -d /dev/sda > sda.sfdisk
      • Restauration:
        sudo sfdisk --force /dev/sda < sda.sfdisk
      • Notez que sfdisk ne supporte pas GPT/UEFI, Dans ce cas, sauvegardez juste le MBR en entier avec dd (il contient la table des partitions) ainsi que la partition EFI elle-même.
  • :!: Important : Faites une copie de la partition EFI présente (et ne jamais l'effacer sous peine de vous retrouver avec un ordinateur non bootable). Vous pouvez utilisez partclone.fat32 (à utiliser de la même manière que partclone.ntfs ci-dessous).
  • Image de la partition Windows
    • L'image d'une partition Windows (NTFS) peut être faite avec ntfsclone ou partclone. Les deux se basent sur la même librairie, mais partclone a quelques avantages:
      • Clonage directe possible d'une partition à une autre (de partition à partition).
      • Affichage de la progression et temps restant.
      • Calcul d'une CRC dans le fichier image.
      • Support de tous les systèmes de fichiers (ntfsclone ne supporte que ntfs).
      • Attention les images partclone ne sont pas compatible avec celle de ntfsclone.
    • Exemple avec partclone (avec compression):
      • Sauvegarde:
        sudo partclone.ntfs -c -d -s /dev/sda1 | gzip -c9 > /mnt/disk/partwindows.partclone.ntfs.gz
      • Restauration:
        sudo zcat /mnt/disk/partwindows.partclone.ntfs.gz | partclone.ntfs -d -r -o /dev/sda1
    • avec ntfsclone (avec compression):
      • Sauvegarder:
        sudo ntfsclone --save-image -o - /dev/sda1 | gzip -c9 > /mnt/disk/partwindows.ntfsclone.gz
      • Restaurer:
        sudo zcat /mnt/disk/partwindows.ntfsclone.gz | ntfsclone --restore-image --overwrite /dev/sda1 -


partitionner.txt · Dernière modification: 2017/05/01 19:20 par ideefixe